[J-90] Sur les corrections

J’ai évoqué il y a quelques semaines les corrections de l’éditeur.
En fait, celles-ci se déroulent en 2 phases :
– les corrections du responsable éditoriale du roman (Sébastien Guillot),
– puis, les corrections de l’assistante éditoriale.
[je ne suis pas sûr de l’intitulé exact de leurs fonctions]

La relecture de Sébastien Guillot (les fameux 1285 commentaires) est principalement une relecture générale sur la forme (et un peu sur le fond – mais des remarques sur le fond avait déjà été traitées en amont). Elles étaient centrées sur le rythme du roman, la fluidité ou la lourdeur de certaines passages, sur des formulations posant problèmes ou à discuter.

Celle de l’assistante éditoriale est plus fine dans la forme. Je n’ai pas le nombre exact de corrections (je travaille sur une version papier) mais il y en a beaucoup :) Là, les corrections sont majoritairement indiscutables, puisqu’elles concernent des erreurs de grammaire, de syntaxe, de conjugaison ou de langue. En top 1, des erreurs de préposition (qui est un peu le truc où je ne suis vraiment pas bon), ensuite un peu de tout : pas mal de virgules manquantes, des erreurs de concordances de temps, une utilisation abusive des verbes en re-, quelques pléonasmes, des expressions compliquées là où on peut faire simple, des formulations impropres, et, détail amusant, des « e » manquant à la première personne (ce n’est pas toujours évident d’avoir un narrateur féminin à gérer…). On a aussi discuté de choix syntaxiques plus larges propres aux romans : l’usage des italiques, des guillemets, des apostrophes…

Je trouve ces 2 relectures de bonne qualité (même si je n’ai pas d’autres expériences professionnelles en la matière) et vraiment bénéfiques pour le texte. Ne remettant jamais en cause le propos du roman, elles le servent en améliorant sa retranscription.

Cette étape est pour moi la confirmation qu’un roman n’est pas que l’œuvre d’un auteur, mais aussi le résultat du travail d’un auteur avec une équipe éditoriale.

Keira vous boujoute et trouve que le français c’est quand même plus compliqué que l’anglais.

A.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>