La Horde (Yannick Dahan & Benjamin Rocher, 2009)

hordeLa Horde est un film correct, un honnête divertissement, avec une mise en scène réfléchie [j’ai l’impression de dire un gros mot], qui ne tient pas toutes ses promesses, mais qui a le mérite d’en tenir beaucoup.

[article initialement paru sur le Cafard Cosmique]

L’histoire est simple : c’est comme le Zombie de Romero, mais dans un HLM.

Comme souvent dans le cinéma de genre français, La Horde déborde de bonnes intentions, pour un résultat en demi-teinte. La demi-teinte étant que, vu son potentiel, le film aurait dû être plus engagé socialement, plus sérieux dans son propos ; Yannick Dahan et Benjamin Rocher accentuent trop l’aspect potache de leur métrage. Quand ils adjoignent à leurs héros un vieux papy vétéran, certes c’est drôle, mais au-delà de 5 minutes, ça casse l’ambiance angoissante qu’un film de ce genre devrait délivrer. Plus tard, dans son final souterrain, le film se résume à un simple dézingage de zombies, à une déconnade pure et simple. Vous me direz, c’est bien la déconnade, mais bon, un film de genre sérieux, c’est bien aussi.

Si ce virage rigolard peut agacer, c’est parce que tout le traitement jusque-là avait été sérieux (personnages, rythme et narration fonctionnent). Et, par-dessus tout, il y a une vraie mise en scène. Comme dans le Captifs de Yann Gozlan sorti la même année, la réalisation est pensée ; dans le cas de La Horde, il y a un réel travail de compositions, notamment dans les arrières-plans.
On est loin de la réalisation à l’emporte-pièce du dernier zombie movie français, le Mutants de David Morley dont je préfère par décence ne rien dire.
Rien que pour ça, La Horde reste une réussite, et même s’il est gâché par un trop plein de bonne volonté, il est encourageant pour la suite de la carrière de ses auteurs.

Curieusement, La Horde a été assez mal reçu par la critique, y compris la critique de genre. Yannick Dahan, également critique de cinéma, serait-il victime du syndrome Christophe Gans et de la jalousie de ses confrères ?
Quoi qu’il en soit, ne vous détrompez pas, La Horde est un film correct, un honnête divertissement, avec une mise en scène réfléchie [j’ai l’impression de dire un gros mot], qui ne tient pas toutes ses promesses, mais qui a le mérite d’en tenir beaucoup.

A.K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>